20/05/2012

Le fruit du bonheur

 

Idée de texte du site Écrire 2012 : Catégorie : dialogue

 

tender_fruit_gallery97.jpg

 

Paul

 Je viens de créer la pêche du bonheur !

 

Émile 

 Et ça se vend bien ?

 

Paul

 Comme des petits pains.

 

Émile

Vendre du bonheur comme des vacances !

 

 Paul

 C'est différent. C'est un autre domaine.

 

Émile

Tu n'aurais pas reçu un marron sur le citron ?

 

Paul

 Ça baigne ! J'apporte à autrui tout le bonheur qu'il mérite.

 

Émile

 Tout le monde ne mérite pas le bonheur. C'est une utopie.

 

Paul

 Combien de fois l'humain à dépasser les limites ? Elles sont innombrables. C'est cela l'utopie.

 

Émile

Et ... comment se procurer cette pêche du bonheur ?

 

Paul

Je propose le fruit dans un verre d'eau de pluie versé par un nuage du sud ensoleillé pendant une semaine.

 

Émile

Je crois que là, tu as besoin d'un bon verre d'eau du robinet. Ça javellise, aussi, l'esprit.

 

Paul

Donne-moi la définition du bonheur ?

 

Émile

Je vais te dire ma définition à moi, ce qui sera plus simple : le bonheur, c'est de discuter avec toi.

 

Paul

Je ne m'y attendais pas ! C'est beau et je t'en remercie. Mais, cette définition est personnelle et chacun devrait en avoir une comme toi. Ce n'est pas le cas. Donc, créer du bonheur, s'est goûter un moment, qui apaise, rend heureux et cela, à tout instant que l'on peut choisir. C'est ça, la vraie découverte. Et cette pêche est seulement le détonateur.

 

Émile

 Franchement, j'y crois pas. Parce que la vraie découverte aurai été de proposer de se mettre en situation de bonheur et non d'apporter un fruit trempé dans je ne sais quel nuage.

 

Paul

Ce fruit représente la parole, ce nuage la parabole. Ils en sont les symboles.

 

Émile

"Prenez, ceci est mon corps. Prenez, buvez, ceci est mon sang. » Nous sommes en pleine liturgie.

 

Paul

 Je leur offre la messe.

 

Émile

Tu es un saint. Mais, attention, tu finiras martyr.

 

Paul

Qu'importe le coût, le bonheur pour tous grâce à moi est exaucé.

 

Émile

 Et bien, je te laisse. Je vais continuer mon chemin de croix.

 

© Max-Louis MARCETTEAU 2012

 

16:26 Écrit par Max-Louis MARCETTEAU dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bonheur, fruit, vie, pêche |  Imprimer