23/10/2011

Deux soldats de plomb

Sarthe_Porte_du_château_de_Sablé.jpg

Porte du château de Sablé (Sarthe)

 

Deux soldats de plomb dans un bac à sable, seuls :

 

« ...

- Autre part ? Sur un autre champ de bataille ?

- Peut-être, mais je ne veux pas y perdre la tête, ma pauvre tête de plomb, si ce n'est y perdre la raison.

 - Tu as toujours été d'une raison à désarmer tous les aliénés de la terre. A cela, accouplé à un état de chiffe molle, tu es redoutable.

- Oui. Et pourtant, je voudrais cicatriser de mes doutes. Balancer mes tabous au bout d'une corde comme une grappe de raisin, les presser de mes pieds nus. Et de ce jus acariâtre, l'inoculer à chacun de mes neurones. Mais je reste bras et jambes ballants sur cette balançoire de vie fantomatique.

- Ce soir, tu nous fais Waterloo, ou tu as du plomb dans l'aile ?

- Non. Je voudrais lâcher mon imperméable caractère et tisser des relations solides avec autrui.

- Tu dois souffrir.

- Oui et non. C'est assez étrange comme sensation. L'impression d'être tondu comme un mouton par mère tondeuse qui chatouille ma peau et celle d'une chute de soixante mètres me recevant dans un bac d'eau glacé.

- Nous sommes tous des moutons, soutenus par des chiens de gardes qui mordent nos moindres écarts.

- Peureux, poltron. Regarde nous. Contemplons nos histoires. La raison des lois n'est plus populaire. Rien de bien valorisant pour la démocratie. Nous reprendrons peut être du service.

- Tu as du vécu. Plusieurs fois fondus et remoulés. Maintenant on peut dire que tu as une vie plombée.

- Très drôle ! J'aimerai voyager.

- Dis-moi, tu n'as pas l'impression que nous sommes en train de nous enfoncer ?

- Oui. Ce sable devient mouvant. Notre sort est scellé.

- Tu disais : voyager. N'est-ce pas l'occasion ? Nous allons aussi nous transformer, qui sait ?

- En plombier ?

- Hilarant. Et pourquoi pas en château de plomb ? Tu penses que l'on peut voyager dans ce tombeau de sable?

- Certains ne croient-ils pas à un paradis, à un enfer, ... »

 

© Max-Louis MARCETTEAU2011

23:17 Écrit par Max-Louis MARCETTEAU dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : château, sable, plomb, soldat |  Imprimer

Les commentaires sont fermés.