17/10/2011

Peau d'automne

Paysage_Georges_Rouault.jpg

Oeuvre intitulée : Paysage  de Georges Rouault


 

Je ressens l'automne sur ma peau. Ma respiration commence à sentir le moisi. Bientôt, le premier ver va ouvrir le ban.

 

Pas de panique. Une douche au gel senteur abricot, shampoing pour cheveux délicats et maniaques, dentifrice menthe à l'eau. Non. Rien à faire. C'est étrange, maintenant je sens la terre humide, pire, l'humus.

 

J'ouvre ma porte-fenêtre. Me flanquer une bise d'un soleil plein sud, me dépolluera. Le balcon agencé entre potager et salon de thé a une vue sur le Parc à dextre, Cimetière à senestre. Je me suis levé avec un torticolis, mon premier regard se porte à dextre. Un signe ? L'aiguille du frisson me parcours de bas en haut. Non, pas d'érection.

 

Au Cimetière rien de nouveau. Les morts sont toujours morts parmi les vivants eux-mêmes à tout moment prédisposés au linceul de service. Une bière ! Amen ! Le Parc change de maquillage. Plein fard sur des couleurs pétantes. Joli automne, tu macabres ton oraison en bonnes compagnies d'insectes. Nos morts ne seront pas mieux honorés, d'ici peu, normal, ils nourrissent les vivants de souvenirs à des degrés différents, parfois jusqu'à la brûlure. Chaud devant, la déprime.

 

Arbre et stèle : les deux pointes vers le ciel. Si l'un ne l'atteint jamais (et pourtant tous en porte un, de nom latin), l'autre espère retenir l'attention, à défaut d'un dieu, un généalogiste en herbe, si ce n'est un égaré des allées qui la culbutera par manque d'attention ...

 

Je referme ma porte-fenêtre. Un petit vent glacial me titille le bas du cou. Un ectoplasme ?

 

Je vais prendre un bain. Cette odeur est insupportable. Ma nudité me dérange moins sous la douche que dans une baignoire. Entre verticalité et horizontalité : deux mondes. Demandez à un aviateur si vous n'avez pas une femme à portée de main.

 

Je vais me sécher à l'ultra-violet. Et si j'avais un cancer du cerveau ?

 

 

© Max-Louis MARCETTEAU 2011

22:38 Écrit par Max-Louis MARCETTEAU dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : automne, peau, cimetière, arbre |  Imprimer

Les commentaires sont fermés.