23/04/2011

Mante religieuse

Jean-Jacques,gravure,révolution

 Gravure de Jean-Jacques LEQUEU - 1757/1826


 

Tes regards ne viendront pas attenter,

A ma pudeur de jeune novice patenté,

De platoniques amours idolâtriques cotés,

De courbes avantageuses de beauté !

 

Ma belle, je reste sur le front douteux,

De ton amour, à la fatuité de ton je jeu.

Je ne serai pas la botte de paille de ton feu,

Et impose, à tes assauts, mon couvre-feu !

 

A l'avis ainsi tenu, tu forceras les éléments,

De mes convictions et tes armes en avants,

Tu frapperas les portes de mes désirs d'amant

En devenir, au seul but de jouir à mes dépends !

 

N'est-il pas vrai, que mes remparts glorieux,

A cet instant, ne seront plus que ruines à tes yeux,

Au moment de ce corps à corps attendu voluptueux,

Et violent, tout à la fois, je deviendrai amoureux ?

 

Je n'ose penser à ta possession, à la haute grille

De passion qui me tiendra prisonnier en ta bastille,

Et tu suceras mon cœur ouvert, offert et la cédille

De ton sexe se frottera sur mes pensée faucilles !

 

Non, non ! Passe ton chemin ! Au plus-que-parfait

J'avais dormi et le rêve de tes échecs, aux essais

Audacieux m'avaient réveillés à l'érection d'intérêt

Et je redoutais l'empoisonnement … à ton reflet !

 

Tu me tenais par le harnais ! Fallait-il se draper

De prières jusqu'à la nef de ta poudrière trempée

Du désir de me chevaucher pour d'un coup te stopper ?

Je luttais, le chapelet usé, les incantations étripées !

 

Tu devenais de jour en jour plus ardente à souffler

Tous les cierges protecteurs de mon auréole aveuglée,

J'embrassais la croix descellée de mon supplice moulé

De Foi qui s'ébranlait aux rafales de ton aura gonflée !

 

Je me trahissais moi-même, de mes vœux à la valeur

Devenue obsolète, fléchissais tel le saule pleureur,

Et m'abreuvais de toi comme un esclave jouisseur.

J'allais abdiquer par tes desseins séducteurs !


 

Ainsi, je cédais à la mante religieuse jusqu'à vendre

Mes frusques au marché des regrets puis prendre

Le nouvel habit de la déraison sans attendre,

Même si j'avais en tête, d'ici peu, de me pendre !

 

 

 ©Max-Louis MARCETTEAU-2011

 

 

19:18 Écrit par Max-Louis MARCETTEAU dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : aura, religieuse, grille, glorieux |  Imprimer

Les commentaires sont fermés.