04/04/2010

Monologue post-mortem inversé

 

 

Oeuvre_de_Lisa_Carney_titre_Alluvial

Oeuvre de Lisa CARNEY, titre Alluvial

 

 Chapitre I

Lui : - Ton âme est borgne, aujourd'hui.
Iul : - Les aujourd'hui sont tous semblables comme la goutte d'eau qui taquine chaque
seconde ma boîte à neurones, vide.
Lui : - Tu bois à cru ton propre chancre.
Iul : - Ne t'en déplaises : tu me montes à cru et somnifères ma joie de … mort.
Lui : - Mort : le sens de ce mot lacère tes chairs putréfiées de bas en haut.
Iul : - Aux lames de tes mots, pas de sang, si ce n'est des vers repus.
Lui : - Et ce clair de Lune qui bénit tes sentiments de … parade.
Iul : - Tu exhibes des mots suspendus comme des pantins sur une branche .. morte.
Lui : - Ton sang de semblant de vie n'est pas le mien. Tu es un rescapé.
Iul : - Et ton cœur de momifié est un naufragé, un adopté de l'éternité sauvage, adapté au
sel de l'ironie, indompté.
Lui : - Ces mots, creusent notre fosse commune.
Iul : - Nous sommes gisants de cuivre et nos souvenirs, vert-de-gris, nous seront fatals.
Lui : - Disparation attendue, les racines de nos souffrances se nourrissent du terreau de
notre éternité de damnés.

Chapitre II

Lui : - L'automne traîne à montrer son visage dépouillé.
Iul : - Et pourtant la végétation dessine ses rides.
Lui : - Étrange.
Iul : - Le masque mortuaire proposé ne lui plaît pas ?
Lui : - Qui sait ? N'est pas nature morte qui veut.

Chapitre III

Iul : - J'attends les regards des fleurs fanées nous sourire et pleurer du pollen.
Lui : - Aurions-nous un éternuement à nous décrocher les mandibules ?
Iul : - Une allergie ?
Lui : - Hélas, depuis qu'un chrysanthème m'a chatouillé les sinus, j'en ai perdu mon septum*
avant l'heure.
Iul : - Je comprends le pourquoi de nos écoulements de sinus.

Chapitre IV

Lui : - Ta parole a perdu sa langue . . . l'ouïe fait la sourde oreille . . . le monde est un tas
de chiffons qui se cherche un maître tailleur . . . les souvenirs ressassés creusent les fosses
de la déprime, sous l'œil attentif et autorisé d'une Lune dénuée de sentiments . . . la vague
des mots rouge vermeille fébrilise tes artères devenues fragiles … le somnifère de service
ouvre la boîte crânienne : le vide neuronal donne la réplique à l'écho d'un cri qui déborde
du coeur en
surchauffe . . . attention arrêt cardiaque . . .
Iul : - Tu parles en dormant. Tu risques de réveiller les ossements voisins.
Lui : - C'est ma solitude qui s'exprime.
Iul : - Elle et toutes les autres, ne font qu'une.


… / … (à suivre)

© Max-Louis MARCETTEAU 2010

 

 

 

 

01:26 Écrit par Max-Louis MARCETTEAU dans Général | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : ici, parole, ame, gisants |  Imprimer

Commentaires

difficile comme texte "sous le regard de la lune dénuée de sentiments..."
Tiens, ça me fait penser à la chanson d'Indochine
"J'ai demandé à la lune..."

Écrit par : imagine | 04/04/2010

imagine Oui, texte difficile, mais bon, je ne cherche pas non plus à être lisible. :))) J'écris comme cela me vient :))
Merci pour Indochine. Un groupe de mes folles années, diantre. :))

Écrit par : Max-Louis | 04/04/2010

Bonsoir
J'ai vu sur ton blog quelques images, qui pourraient peut-être illustrer certains de mes maux ou mots
Me permets-tu de te les "piquer"
s'il te plaît ?

Écrit par : Shetana | 07/04/2010

Shetana Pas de problème. Les images sur ce blog sont récupérées mais je m'emploie au mieux à inscrire le nom de l'artiste, le titre de l'oeuvre et faire un lien sur son site. :))

Écrit par : Max-Louis | 07/04/2010

Merci Max-Louis Je trouve normal de préciser le nom de l'auteur lorsqu'il est nommé.

Écrit par : Shetana | 07/04/2010

Un texte étrange, complexe, non dénué de charme, images parlantes et poétiques.
A lire et à relire encore.

Écrit par : Saravati | 17/04/2010

Que de tristesse, que de talent..

Écrit par : Lola | 21/10/2010

Bon jour Saravati,

Merci de tes mots ... avec retard, il est vrai :)


Bon jour Lola,

La tristesse comme étendard et un possible talent, quoi que ... :)
Merci à toi.

Max-Louis

Écrit par : Max-Louis | 23/10/2010

Les commentaires sont fermés.