29/12/2009

Profondeur insoutenable.

Peinture_abstraite_Shougaichishizai _blessure.

Peinture abstraite de Sand : blessure mortelle.

 

 

Ventre déplié, tendu, ombilic gouffre insondable, l'œil se rince de ce mystère.

Arraches mes mots de tes entrailles. Revient sur ce bord de mer, où le sang du mot amour s'est imprégné de notre rupture. Ouvres les yeux vers cette Lune de cendre, vidée de la vie pour avoir donné son cœur à un vagabond stellaire. Vomis toutes mes lignes tissées sur les pages blanches de l'espoir. Dégorges le verbe Aimer dans le premier vide ordure qui se présente. Eventres mes mots, chairs putréfiés, ils sont mes vers parasites qui rongent ce semblant de cerveau qui n'arrive pas à se décider entre corde et révolver.

Et, je cherche la balle, celle qui m'attend, là ou ailleurs, pour me réduire la cervelle en une bouillie que seul un zombie serait capable d'avaler après mille ans de jeun et, je cherche cette corde, serpent de jungle.

La fenêtre, jalouse, se veut attrayante, aguichante, avec ses rideaux en bas résille, elle me promet une autre vie de l'autre côté, dehors, sur le trottoir, les pas saccadent la raison d'exister à la rue, où les fantômes des vies perdues, se tranchent les secondes vies, à la sauce piquante. Racle le fond de ton ventre, rien ne doit subsister, même l'odeur n'a pas lieu de tenir. Ravise ton sourire à me provoquer. Râpe le verre pilé de mes mots, pleure ce diamant devenu un galet qui ricoche sur une eau.

Au besoin de vivre, la mort s'attache à mes pas, trace son dessein à toutes les occasions : elle m'ouvre son cercueil. Edentée.

 

© Max-Louis MARCETTEAU 2009

 

 

 

23:09 Écrit par Max-Louis MARCETTEAU dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : fantomes, chair, rupture, ventre |  Imprimer

Commentaires

retrouvaille? Bonjour
je tenais à te remercier d'être repassée via mon blog, moi ausi je n'étais plus passée par ici depuis longtemps et je vois que tu n'as rien perdu de ta plume! Si je me rappelle bien dans le tps tu avais utilisé l'un ou l'autre de mes dessins pour illustrer l'un ou l'autre de tes textes.

Celle que tu as utilisé ici est superbe et s'accorde parfaitement avec ton texte.

Écrit par : zori | 30/12/2009

Zori Oui, absolument :) et si tu m'accordes à nouveau l'autorisation, je serai heureux de poser mes mots sur l'une de tes œuvres :))

Merci à toi :)

Max-Louis

Écrit par : Max-Louis | 30/12/2009

"shougaichishizai" Bonjour,

je suis l'auteur de cette peinture abstraite. Je suis agréablement surpris de retrouver ma peinture associée à ton poème très noir et cinglant. Cependant pourrais tu juste préciser pour ma peinture le nom du créateur ; mon nom quoi : Sand.
Et me permet tu mettre ton poème sur mon blog?
Merci! et bonne continuation!

Écrit par : sand | 03/01/2010

Sand Et bien, je suis étonné :) Je pensais avoir inscrit le bon nom.Je viens de modifier et te remercie. Pour ce qui est du transfère de mon texte vers ton blog, pas de problème.

Note : ce qui est étrange est que le nom Sand me poursuit. (mais tout cela est une longue histoire, comme quoi les signes sont toujours là)

Max-Louis

Écrit par : Max-Louis | 03/01/2010

Les commentaires sont fermés.