06/03/2009

Journée de la Femme

Wife_of_future_femme_demain

 

"Journée de la Femme". Je me marre ! Pourquoi pas : " Journée du vermicelle en milieu hostile" ! La Femme a-t-elle besoin de cette ouverture dans le calendrier pour qu'on prenne conscience qu'elle existe au-delà des trois cents soixante-quatre jours restants ? Franchement, c'est une aberration. Comment voulez-vous que la Femme soit crédible avec cette journée qui lui est dédiée? Faut-il que notre société soit dépourvue de raison, du sens premier de sa fonction pour la proposer en premier plan ? Un hommage à la Femme ce jour-là diront certains. Le phallocrate de service vous dirait, c'est déjà trop. Il faut bien qu'ils y en aient qui se démarquent. La Femme d'aujourd'hui, n'est pas la Femme d'hier. Et pourtant, j'en vois certaines qui sont en train de se pâmer : " j'suis toute fière que l'on pense, enfin, à nous". Va falloir vous dépoussiérer la moelle du sympathique les filles. La Femme n'a plus besoin de ce coup de projecteur (pas sur la tête) pour se sentir reconnue, existée, valorisée, aimée ce jour là, expressément ! Sa présence est patente dans tous les domaines : femme de ménage à ministre. Le raccourci est audacieux, voire un tantinet provocateur mais cependant bien réel. Si la Femme fut le noyau familiale ( elle l’est toujours avec plus ou moins de réussite) dans toute sa consistance (normal, l'homme, guerrier, avait d'autres chats à fouetter pour conquérir des terres, au nom de la Femme d’ailleurs, car n’oublions pas que la Femme aime les vainqueurs, qu’ils soient petits ou grands), elle a abordé la vie économique, sociale, politique en plein jour ( en général la femme tenait le commandement entre l'oreiller et l'amant) avec toute l'opiniâtreté qui la distingue (car "ce que femme veut …"), elle a réussit grandement son ouvrage même s’ils restent quelques bastilles à prendre. Elle a réussit d’autant qu’elle cumule les mandats : foyer et travail, sans compter sa vie amoureuse (pour ne pas dire sentimentale) et de rester femme, avant tout ! Reconnaissons que la « femmes des années 80 » de Sardou est toujours d’actualité. Elle est reconnue dans moult disciplines et fait référence. Alors, une « journée de la Femme » pourquoi, pour qui ? Un genre de MLF qui impose son diktat ? Des hommes qui veulent avoir bonne conscience ? Ou simplement un rappel pour les machistes ?

 

©Max-Louis MARCETTEAU2009

 

 

 

 

 

 

 

 

20:47 Écrit par Max-Louis MARCETTEAU dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : femme, journee, sociale, mlf |  Imprimer