22/05/2007

Se fondre

Huile de Frida KAHLO La colonne brisée

Se fondre dans la couverture glacée des heures cannibales qui s’étendent sur vous comme malaise à la vue d’humains déchiquetés d’amertumes. Dépouiller son trop plein d’émotions, les séquestrer dans la fortification de votre lit, la nuit d’une pleine Lune et pleurer des larmes d’outre-tombe sur l’oreiller de vos sueurs putrides. S’entailler les ongles par le travers, les tremper dans l’encre jaune à la blessure infectée des obsessions indomptables. Les inscrire sur les remparts immondes de la vue galvaudeuse des voyeurs inconditionnels de l’extravagant morbide. Les couronner d’épines, les crucifier mille fois pour les anéantir dans la mémoire collective. S’épancher sur elles, les regretter comme des sœurs indispensables à sa vie. Reconstruire d’autres semblables, les vénérer à l’extrême et produire l’illumination religieuse, Foi  impénétrable qui vous fait vivre. Dégoupiller ses peurs ! Les embarquer à fond de cale ! Les ratiser à tous les instants, les scorbutiser nuits et jours. Les damner dans l’eau salée de la compréhension. Dévaler les escaliers de l’insaisissable et se disloquer sur le palier de l’insatiable. S’égorger à ses mots, mourir  au souffle de sa peur, s’inhiber dans le néant ! Je me regarde dans la glace. Mon esprit est ce ventre entortillé de douleur. La glace se brise. Les éclats me perforent de part en part. Vivant, je rampe à la baignoire. Tourne le robinet d’eau froide. M’enfonce  dans ce liquide, qui monte lentement à sa vitesse, tel un sablier qui ne sait pas qu’il est le représentant du Temps. Je me noie à l’ébullition de mes mots savonnés de ma consistance humainement instable, décadente par définition, perméable à ses pensées, inconvenante à sa vie et indispensable à son esprit.

 

©Max-Louis MARCETTEAU 2007

 

 

( Huile de Frida Kahlo " La colonne brisée")

22:38 Écrit par Max-Louis MARCETTEAU dans Général | Lien permanent | Commentaires (15) | Tags : esprit, lune, pleurer, lit, temps |  Imprimer

Commentaires

you!!! çà a du souffle! j'en ai perdu le mien en te lisant dis-donc!
Bonne soirée.
Amicalement!

Écrit par : mimi | 23/05/2007

. . . Mimi : Tu fais dans l'apnée, Mimi ? :)

Écrit par : Max-Louis | 23/05/2007

Bonsoir Max-Louis Alors là tu fais fort ! Je suis halluciné par ton texte. J'ai l'impréssion que tu as écris ce chef d'oeuvre sans reprendre ton souffle. J'aime beaucoup, mais laisse moi respirer.

Amicalement

Michel

PS: Tu peux me tutoyer.

Écrit par : Michel | 23/05/2007

Trop blessant pour le tendron que je suis...

Écrit par : Brigitte | 23/05/2007

Michel Je pratique la poésie apnétique ( non homologuée ) ce qui donne une certaine profondeur, faut-il ne pas perdre le fil celui d'Ariane, au texte. Plus sérieusement, il y a certains textes où l'on perd radicalement le souffle sur plusieurs pages, la ponctuaction étant retirée, c'est un des livres de Violette LEDUC : " La bâtarde ". Un livre fort à ne pas lire si le lecteur(rice) n'est pas sûr de son équilibre mental. Et pourtant un livre que je recommande de lire, car l'écriture en est superbe :)

Note : je note pour le tutoiement, Michel :)

Écrit par : Max-Louis | 24/05/2007

Brigitte Tu es un tendron, Brigitte ? Hummm, intéressant :)

Écrit par : Max-Louis | 24/05/2007

... J'ai mis un certain temps pour venir te lire, mais ca vallait l'attente. Mots beaux, profonds.
Au plaisir de nous croiser entre deux mots(maux?)

Écrit par : Perle | 24/05/2007

Pourquoi "intéressant" ? :-)

Écrit par : Brigitte | 25/05/2007

Brigitte Sans doute l’antinomie de ce que tu n’es pas vraiment : )

Écrit par : Max-Louis | 25/05/2007

... Dégoupiller ses peurs... J'aime...

Cordialement
Marie

Écrit par : Maire Lanson | 25/05/2007

Larmes Et pourtant, tu me lis depuis déjà un certain temps. Et oui, avant j'avais un blog au nom de : Motop et tu avais mis le lien sur ton blog.
Quand j'ai crée ce nouveau blog j'ai rajouté le tien et tu as supprimé le mien ( normal, il n'y avait plus rien sur Motop, j'avais supprimé environ les 180 textes qui l'habillait ). Ce n'est simplement qu'une redécouverte pour toi, avec de nouveaux textes : )

Écrit par : Max-Louis | 25/05/2007

Marie Oui, tes mots sont justes :)

Écrit par : Max-Louis | 25/05/2007

Hello Très luxuriant lixicalement , d'un joyeux pessimisme qui sprinte dès le starting block..combien de redbulls pour ces ailes stylistiques?

Écrit par : Edouard | 26/05/2007

je voulais dire "lexicalement"..

Écrit par : Edouard | 26/05/2007

Edouard Hélas, je compte plus ces trophées : )

Écrit par : Max-Louis | 27/05/2007

Les commentaires sont fermés.