20/05/2007

La femme

Femme fatale Joshua Kurpius

La femme Parfaite est constituée d'un subtil dosage dont les composants peuvent se définir par : un tiers d'amour, un tiers de tempérament, un tiers de patience, le tout assaisonné d'un soupçon de colère, et d'un zeste d'amertume. La femme Fatale est armée d’un tiers de beauté, d’un tiers d’arsenic, d’un tiers de pouvoir, le tout assaisonné d’un soupçon de sexualité et d’un zeste de mépris. Entre ces deux cas d’école – quoi que la femme fatale soit plus courante que la femme parfaite, impossible à dégoter si vous ne passez pas un contrat écrit et signé qui vous oblige à passer l’aspirateur, à secouer les draps du lit par la fenêtre, à s’occuper du biberon, à effectuer une liste exhaustive des courses, à changer la tapisserie du salon, à déplacer les meubles, bref à être un abonné permanent à sa sérénissime épouse –  il y a la femme de tous les jours, un peu comme le café du matin au boulot, souvent imbuvable mais indispensable pour tenir la journée. La constitution de la femme de tous les jours est l’amalgame de la femme parfaite et de la femme fatale avec une différence de proportion selon chaque femme. C’est pour cela que tous les hommes trouvent leur bonheur, dans l’absolu (sans quoi cette assertion serait audacieuse et invérifiable). La femme de tous les jours est une rêveuse. Elle se voit mince (rarement grosse), dans les bras d’un bel homme aisé, fréquentable sous tous rapports mais quand même un tantinet voyou. Cette femme rêveuse, il faut le dire, est le pilier de notre société. Si par mégarde ou plutôt par pression, elle disparaissait – le nouveau gouvernement impose que tout le monde travail et réussisse – nous aurions sur les bras la plus grande catastrophe nationale que l’humanité est connue. (Quoi que l’avortement soit un génocide, la masturbation masculine aussi, étonnamment, on s’aperçoit, qu’ils n’ont aucune incidence sur le taux de fécondité qui est le plus haut d’Europe, donc de ce côté nous pouvons continuer, chacun à sa manœuvre, la France a une nouvelle génération déjà établie). Cependant, sa disparition par une certaine modernité inattendue, est en marche. Nous constatons depuis quelques lustres que la femme rêveuse vit son quotidien avec une réelle envie de mettre tout à terre et de prendre son destin en main. Holà ! Il ne faudrait pas que grâce au progrès et autres libertés jetées en pâture, nous perdions l’élément indispensable de notre confort et que cette femme se transforme, non pas en mastodonte mais en femme Fatale ! Messieurs, prenons les devants. Ne sous estimons pas nos capacités à répliquer. La femme de tous les jours se doit d’exister pour notre bien. Que serions-nous ? Des faire valoir ? La cerise sur le gâteau ? La gâterie du samedi soir ? La bonne poire pour les jours de cafard ? Le pire, nous serions assujetti à un contrat (citer plus haut) plus drastique dans les conditions que celle de la femme Parfaite. Je dis : Non ! La femme de tous les jours est la garante de notre équilibre moral et physique. Ne perdons pas les acquis de nos pères. Serrons-nous les coudes devant cette adversité en bas résille. Constituons un parti, celui de la défense de la « Femmes de tous les jours » et en attendant prenons garde que l’un d’entre nous ne se prenne dans les filets de la femme Fatale et que ma femme ne lise pas ce texte, c’est une femme Parfaite !

 

©Max-Louis MARCETTEAU 2007

11:48 Écrit par Max-Louis MARCETTEAU dans Général | Lien permanent | Commentaires (14) |  Imprimer

Commentaires

Bonjour Max-louis La mienne aussi est parfaite !

Amicalement

Michel

Écrit par : Michel | 20/05/2007

Que voilà une belle page d'humour!
Sans rancune...

Écrit par : Nadette | 20/05/2007

Ben! Il y a la femme parfaite-fatale-de tous les jours! MOI!!! Je suis belle, intelligente, cultivée, je fais tout à la maison y compris placer les pantoufles aux pieds de Mr quand il rentre et en plus, ce qui ne gâte rien, je suis d'une exquise modestie. Ce n'est pas moi qui le dit, c'est l'heureux homme qui a eu la chance de m'épouser.
Mais je suis sûre que la tienne de femme, elle est encore mieux!
Bisous et à bientôt!

Écrit par : mimi | 21/05/2007

ha la la Elle est gonflée Mimi moi je la connais très bien !!! elle n'a rien a voir avec tout ça ne la crois pas !! hahaha !! par contre moi je ne suis ni parfaite, ni fatale, ni grosse, ni mince et en plus je suis tellement rêveuse que j'en poublie les réalités de la vie !!! dans quoi me classerais tu ? :o/ !! Bonne fin d'aprem

Écrit par : Sexy PSP | 21/05/2007

. . . Michel : Nous avons un point commun :)

Écrit par : Max-Louis | 21/05/2007

. . . Nadette : j'aime les femmes, hélas :)

Écrit par : Max-Louis | 21/05/2007

. . . Mimi : Ma chère et tendre épouse est plus que parfaite est cela au présent et au futur :)Remarque, vous avez épousé les hommes idéals ( rire )

Écrit par : Max-Louis | 22/05/2007

Sexy PSP : Je crois sur parole ( euh . . . sur écrit) ce que dit Mimi :)Donc tu ne fais pas partie des catégories que j'énumére dans le texte ? Hum ! Serais-tu une femme d'exception ? Va falloir que j'écrive sur le sujet :)

Écrit par : Max-Louis | 22/05/2007

Hello Nom de Dieu, j'en ai loupé des femmes fatales et des femmes parfaites....le dosage n'était pas souvent des plus réussis, et à force de secouer le shaker un max (pas Louis), je me suis pris comme des cocktails molotov en pleine poire..

Écrit par : Edouard | 22/05/2007

J'ADORE ! Tout simplement. :-)))

Et je me suis bien marrée en te lisant. :-)

Faudrait écrire dans ce style là plus souvent, Max-Louis ! :-)

Écrit par : Brigitte | 22/05/2007

. . . Edouard : l'essentiel n'est-il pas de trouver la Femme, celle qui nous rend heureux et que l'on rend heureuse? Oui, je sais cela paraît surréaliste ce que je te réponds, moi-même je n'ai jamais connu la Femme, seulement la Parfaite et la Fatale et il faut le dire, l'on n'en ressort pas indemne! Ce qui prouve que dans nos deux cas l'on prend " des cocktails molotov en pleine poire . . " et aussi que l'on a des efforts à faire ou que tout simplement, nous sommes des extraterrestres :)

Écrit par : Max-Louis | 23/05/2007

. . . Brigitte : Hélas, je n'écris pas toujours comme je veux. Je suis pris entre les mors d'un étau : l'humeur du momment et l'inspiration :)

Écrit par : Max-Louis | 23/05/2007

salut je suis femme mais je suis moi

Écrit par : jélimé | 05/06/2007

Jélimé Etre soi est une preuve que l'on existe, le regard des autres fait le reste :)

Écrit par : Max-Louis | 05/06/2007

Les commentaires sont fermés.